DIGITEAM

DIGITEAM

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.

Retour sur : Digiteam

Échange Franco-Allemand autour des discriminations

Avec la situation que nous connaissons actuellement, il a fallu organiser de nouvelles rencontres à distance. Ainsi, le Théâtre de la Rencontre et son partenaire allemand Solijugend ont organisé le projet DIGITEAM, qui s’est déroulé sur 3 sessions entre le 24 Octobre et le 28 Novembre 2020. La thématique de ces sessions était d’ouvrir le débat sur la lutte contre les discriminations (racisme, sexisme, égalité des chances des jeunes en France et en Europe).

Des ateliers interactifs pour introduire le débat !

Première séance DIGITEAM : une quinzaine de personnes qui ne se connaissent pas et une thématique plutôt complexe et la barrière de la langue… Et pour ajouter encore un peu plus de piment : le tout à travers des écrans !

En accord avec les directives de l’OFAJ nous avons donc proposé plusieurs ateliers interactifs sous forme de quizz, de tableaux blancs et de “break out rooms” (salles séparées sur Zoom) pour libérer la parole dans de plus petits groupes.

Questionnement et prise de conscience !

Petit à petit, les participants se sont libérés et des questions ont été soulevées : “Mais quelle est la différence entre un stéréotype et un préjugé ?” et des prises de conscience ont été exprimées : “J’ai été victime et/ou témoin de scènes discriminatoires tout au long de ma vie et je n’en avais pas pleinement conscience !”

Un magazine comme moyen d’expression…

Suite à cette réflexion, nous avons proposé aux participants de s’exprimer seul ou en groupe, publiquement ou anonymement, par écrit ou de vive-voix. Tous les travaux ont été regroupés sous forme d’articles dans un magazine appelé le DIGIMAG.

Certains ont choisi le sexisme dans le sport et ont recueilli des témoignages choquants de célébrités comme Pierre Ménès. D’autres, grâce à leurs études en sociologie, ont choisi d’analyser le processus mental de la création du stéréotype dans notre tête. Une participante victime de discrimination a choisi de raconter son histoire par écrit. DIGIMAG

Quand était-il de la barrière de la langue ?

Tous les ateliers ont été présentés en allemand et en français par des animatrices interculturelles bilingues. De plus, une multitude d’exercices linguistiques ont été mis en place afin d’habituer son oreille et d’apprendre quelques mots dans la langue qui nous était totalement étrangère.

Les groupes de travail pour la création des articles du DIGIMAG étaient Franco-Allemand ce qui ne leur laissait pas d’autres choix que d’essayer de se comprendre que ça soit par la parole ou le dessin. Tous les membres de l’équipe organisatrice des ateliers en ligne passaient de salle en salle pour s’assurer du bon déroulement du projet et intervenir si besoin.

Nous souhaitons féliciter tous les participants de ce projet qui ont produit un travail de qualité. Nous souhaitons également remercier l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse d’avoir soutenu et rendu ce projet possible ainsi que notre partenaire allemand la Solidaritätsjugend Deutschlands (aussi appelée la Solijugend).

Théâtre Plein d’Europe

Théâtre Plein d’Europe

Retour sur : Théâtre Plein d’Europe

La création : un nouveau moyen de faire le plein d’Europe

Le Théâtre de la Rencontre et ses partenaires allemand Jugendtheaterwerkstatt Spandau e.V. et Bosnien Sarajevo War Theater ont organisé deux semaines d’échanges 100% digitales entre la France, l’Allemagne et la Bosnie. De jeunes artistes ont développé des relations européennes ainsi que leurs fibres artistiques à travers des créations théâtrales. https://www.youtube.com/embed/D_eTk9KHvh0?feature=oembed

Documentaire relatant tous les moments forts du projet pour garder en mémoire cette aventure inédite.

Des rencontres tri-nationales rythmées par des animations interculturelles !
Mais dans quel but ?

Le principe est de confronter les idéaux et les stéréotypes de chacun afin de se rendre compte que malgré une mémoire différente, être jeune en France n’est pas si différent que d’être jeune en Allemagne ou en Bosnie.

Comment peut-on communiquer ?

Grâce à l’animation linguistique, une méthode ludique permettant d’apprendre des mots d’une nouvelle langue. Elle permet aux jeunes d’avoir des bases en français, allemand et en bosnien pour pouvoir plus facilement communiquer entre eux et lever les barrières des langues. Le fait de découvrir de cette manière une langue donne envie de l’approfondir et de découvrir le pays.

Une cohésion de groupe forte en émotion…

Le groupe était motivé, fort, impliqué, très diversifié et surtout à l’écoute des uns et des autres. Ils ont démontré une incroyable capacité à s’entraider.
En seulement quelques heures, les participants ont créé des performances dignes de ce nom, que nous avons filmées et montées par une vidéaste professionnelle. Une vidéo qui leur permettra d’alimenter leur portfolio d’une création artistique tri-nationale ! https://www.youtube.com/embed/dQ0SI-FKAvY?feature=oembed

Captation de la performance artistique des participants.

Les participants, à travers cette rencontre digitale, ont réussi à faire le plein d’Europe !

Tous, sans exception, ont émis le désir de participer de nouveau à une création artistique et interculturelle, en présentiel cette fois-ci si possible. Ce format peut tout à fait être réitéré en présentiel ou exclusivement en digital. Dans tous les cas, qu’importe la situation sanitaire nous ne perdrons pas ce lien établi entre les jeunes européens.

Nous souhaitons remercier l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse d’avoir soutenu et rendu ce projet possible. Nous souhaitons aussi remercier nos partenaires, le Jugendtheaterwerkstatt Spandau e.V et le Sarajevo War Theater SARTR.

Retour sur : Artaud

Retour sur : Artaud

Retour sur :

Artaud

INTERPRÈTE : Elisabeth OLIVER
MISE EN SCÈNE : Damien THOMAS
CRÉATION SONORE : Aline CHAMBRAS
SCÉNOGRPHIE : Françoise SYX
CRÉATION LUMIÈRE : Pascal CANTALOUP

Une actrice seule sur le plateau, à nue, comme pour illustrer la solitude d’Antonin, redonne voix aux mots bouillonnants d’Artaud.

Artaud, le fou, l’halluciné, le poète révolutionnaire est véritablement un personnage de théâtre.